top of page

HP une marque d’imprimante ?

C’est la réaction que j’ai eue il y a quelques années quand ma kinésiologue qui me suivait depuis des années m’a demandé si je ne serais pas HP.


Heu.

C’est quoi ?


Là elle m’a sorti un livre de sa bibliothèque bien remplie et m’en a fait lire un passage ou deux.


Moui… peut-être mais, bof, pas vraiment.



De là, j’ai acheté le dit livre, je me suis inscrite à une conférence et un groupe de parole sur la douance. Le coté émotionnel résonnait fort, moins l’intellectuel.

Qui suis-je pour me qualifier d’intelligente alors que mon parcours scolaire et professionnel n’en apportait pas de preuves (à ce moment-là en tout cas)…


J’ai donc laissé aller jusqu’au RDV suivant, en pleine détresse et 2 ans plus tard, où ma chère kinésio m’a demandé «  vous avez enfin accepté que vous étiez HP. ».


"Heuuu, non, enfin oui mais…"

Beaucoup de mais.


Il aura fallu un autre livre de Monique de Kermadec, autre extrait, d’autres larmes, pour que je prenne RDV chez une thérapeute pour un test.


Je l’entends encore me dire « plus simple Sophie, plus simple » pendant un exercice et m’annoncer à la fin que je n’étais pas HP (là ma tête est partie en mode pop-corn, pleine de « oui mais je suis quoi alors ? Comment ça se fait que je ne me sente pas à ma place, blablabla) mais vous êtes Hyper HP.


Ha. Il y avait donc une étiquette pour mon cas.

Elle a alors eu toute mon attention.

C’est quoi ce truc ?


Des années plus tard, je résume que je suis une hyper et que mes émotions foutent le bordel dans tout ça.

Avec beaucoup de douceur, cette thérapeute a ajouté qu’on naissait ainsi, qu’on ne le devenait pas. « Ca fait partie de qui tu es ».

Son conseil fût de me faire accompagner, d’avoir l’une ou l’autre personne de référence qui a l’habitude de cette façon de fonctionner pour m’aider à y voir clair quand tout s’embrouille.


Ma cabosse s’est agitée, relisant tout mon parcours avec ces lunettes là, cette nouvelle façon de me décoder et me comprendre.


Comme beaucoup de personnes qui le sont, je ne suis pas fière d’être Hyper, loin de là !


C’est compliqué.

Compliqué de faire simple.

Compliqué de se sentir à sa place.

Compliqué d’avoir ce regard de sceptiques parfois (toi, HP ???)

 

Le savoir m’a donné une autre grille de lecture sur ma vie, mes relations, mes états d’être.

C’est là que j’ai pu commencer à me sentir moins coupable d’être moi, hyper sensible, émotive, trop ou pas assez.

C’était déjà moins lourd.

La bienveillance envers moi a pris place, mini pas par mini pas.

Même mon saboteur est devenu rigolo car identifiable et décodable.


J’ai aussi appris à vivre avec mes émotions au lieu de me flageller et à les voir comme une richesse au lieu d’une tare ou n-ième source de rejets.

Mes relations ont changé. Certaines ne sont plus sur ma route et c’est ok.

Je ne peux pas plaire à tout le monde (ça aussi je l’ai compris et souvent accepté).


Ne pas comprendre le monde et vouloir être comprise sont encore très présents et puis je me rappelle que chacun fait ce qu’il peut avec ce qu’il a. Moi aussi.


Je m’observe plus pour y mettre des mots et m’expliquer à l’autre quand je sens que c’est nécessaire.

Expliquer, pas justifier ni convaincre.


A présent, quand je sens que je n’arrive pas à calmer mes doutes, mes pensées, mes émotions ou ces longs métrages que je me fais dans la tête pour toutes des éventualités possibles, j’appelle un praticien ou quelqu’un avec qui je ne me sens moins extra-terrestre (une conversation peut suffire pour apaiser le tout).

 

Je vous partage ceci parce que j’ai constaté que de plus en plus d’Hyper passent la porte de mes soins, avec un certain mal-être, sans savoir, ni pouvoir y faire quoi que ce soit et que le partage de mon expérience sème un petit quelque chose qui ressemble à de l’espoir d’un mieux… avec beaucoup de douceur et de temps.

D’ailleurs, ces 2 mots hérissent souvent les poils quand il s’agit de soi pour soi, mais mon histoire me dit qu’on ne peut pas y échapper pour trouver un peu de paix en dedans.


Pas à pas !


Puisse cet article éclairer avec cœur le lecteur qui en a le besoin.


Sophie - Alchimiste de l'être

✨ J'accompagne hommes et femmes à révéler leur essentiel en passant par l'ouverture du cœur, la douceur et le passage à l'action.

 



Comments


bottom of page